Introduction :

L’huile moteur est un élément essentiel au fonctionnement du véhicule. Sa teneur en huiles de base varie de 60 à 85 %. Ces huiles peuvent être minérales ou issues de synthèse chimique, et diffèrent généralement en fonction de leur viscosité.

Le rôle de l’huile moteur :

Les moteurs à explosion des véhicules sont constitués d’éléments mécaniques et métalliques reliés les uns aux autres. Pour assurer leur bon fonctionnement, ils ont besoin d’être lubrifiés. C’est ce à quoi sert l’huile moteur Dana. Mais pas seulement !

  • Il protège le moteur contre la corrosion et permet de prévenir l’oxydation des éléments métallique du moteur
  • Il nettoie le moteur. En effet l’huile moteur permet de capturer les dépôts de boues et les particules fines et métalliques présentes dans le circuit moteur. Ce qui permet un fonctionnement optimal de ce dernier.
  • Il permet de refroidir certaines parties du moteur et notamment les éléments où le liquide de refroidissement n’est pas à même de jouer ce rôle. 

La viscosité de l’huile moteur :

La viscosité de l’huile moteur Dana permet de mesurer sa capacité à rester fixée sur un support. Cette viscosité de l’huile moteur est composée de grades donnant l’indice à froid et à chaud.

On distingue ainsi différents types d’huile moteur :

  • Les huiles monogrades qui sont elles-mêmes scindées en deux catégories :
  • Utilisation hivernale.

Elles possèdent la lettre « W » représentant le mot anglais Winter (hiver). On note par exemple les huiles SAE 0W, 5W, 10 W, 15W, 20W et 25W. Elles ont une faible viscosité et sont donc plus fluides. Elles sont destinées à une utilisation hivernale.

  • Utilisation estivale.

Les grades sans la mention « W », correspondent à une forte viscosité et sont conçus pour une utilisation estivale. C’est le cas des indices SAE 20, 30, 40, 50 et 60.

  • Les huiles multigrades

Destinées aux véhicules actuels, les huiles multigrades sont utilisables en toutes saisons. Elles sont donc munies de deux indices de viscosité. La valeur avant le « W » représente l’indice de viscosité hivernal, et celle après, l’indice par temps chaud.

Le premier grade constitue la capacité à démarrer à froid. Plus faible est la valeur, meilleure est la capacité à démarrer à froid.

Tandis que pour le second, plus le nombre est élevé, plus l’étanchéité du moteur et sa protection sont assurées. Plus le nombre sera bas, plus efficace sera la réduction des frottements des blocs.